Ah qu’il manque le temps de la déambulation dans les musées à la recherche du rien et à la conquête du tout ! Quelle joie, même courte, éphémère, fugitive … Quelle émotion retrouvée … Quel envahissement poétique …

Un rendez-vous professionnel, une porte ouverte sur une galerie d’art, un passage inattendu m’ont permis de passer quelques minutes auprès des œuvres de la biennale d’art contemporain de la ville de Cachan. « Respirer », impératif présent de cette biennale qui invite à « allier art et conscience environnementale (…) ou comment l’art peut être un vecteur de sensibilisation à l’écologie.« 

Biennale d’art contemporain de Cachan / L’Orangerie – photo V.dS février 2021

Ce dialogue entre art et environnement célèbre la nature, livre les préoccupations environnementales de notre époque et manie les matériaux « naturels » pour en saisir toute la fragilité et l’évolution.

De ces pas furtifs, je garde l’image de l’installation de l’artiste Laurence Mellinger, « Territoires », corps de femme dessiné au sol, fait de sable, de mousses, de bois, de graines et parsemés d’objets de notre siècle.

Un corps comme un territoire à explorer, à scruter, à reconnaître.

Un corps habité et abandonné, un corps perfusé, malade, un corps entre nature et culture, entre vie et mort.

C’est une œuvre en évolution, les graines se transforment, des pousses de blé apparaissent sur une partie de la jambe droite, le goutte-à-goutte opère. Le vivant grignote une partie du corps, un poumon vert apporte l’espoir, un sursaut de vie tandis que le bras gauche composé de bois mort offre une friche à des personnages miniatures et aux symboles de notre époque : temps, argent, technique, science.

« Territoires » de Laurence Mellinger / photo V.dS / février 2021
Au centre la matrice, l'animalité qui se tapie ou se déguise (au choix). Un clin d'oeil à la fourrure, aux poils que l'on souhaite cacher, une origine du monde si naturelle. 

Un rendez-vous avec l’art, une retrouvaille à célébrer en ce début d’année encore bien maussade de journées semi-confinées.

En savoir + sur la biennale d’art contemporain à Cachan

En savoir + sur l’artiste, Laurence Mellinger