Si Tu Savais … le clitoris passe à la télé !

Iris Brey est Ph. D en cinéma. Elle est aussi journaliste culture. L’une de ses spécialités : la représentation du genre dans le cinéma et les séries, et plus spécifiquement la représentation féminine. Son livre « Sex and the series, sexualités féminines, une révolution télévisuelle » sorti en Avril 2016 est déjà une référence en matière d’étude sérieuse de la sexualité des femmes à travers le prisme des séries américaines. Des séries abondantes et séduisantes, dans lesquelles, depuis une dizaine d’année, les femmes semblent sortir d’un  schéma vieux comme le monde (mère ou putain) et révolutionnent ainsi leurs propres représentations tout en nuances et liberté.

Ce livre a donc entièrement sa place dans une sélection S.T.S ! La représentation de la sexualité est un enjeu culturel et sociétal fondamental, surtout celle de la femme qui, sous domination masculine, a été façonnée, contrôlée, étouffée sans mot, mais pas sans douleur. A noter que l’auteure aborde non pas la sexualité féminine mais les sexualités féminines. Cette variation est suffisamment forte pour être soulignée. Tout mot a son importance !

citation shonda rhimes
Shonda Rhimes – Citation à propos de Grey’s anatomy – @vdezouz

Le vocabulaire au sein des représentations féminines constitue l’une des parties du livre la plus surprenante et drôle. Comment, dans une série médicale ultra populaire, le mot « vagina » ne peut avoir sa place car jugé trop indécent (Grey’s anatomy)? Comment le mot clitoris disparait des manuels médicaux lorsque la science découvre que le plaisir féminin n’est pas utile à la procréation ? Comment le savoir sexuel féminin est détenu par les hommes (Master of sex, avant le binôme détonnant) et pourquoi une femme ne sait même pas dessiner son propre sexe (Orange is the new black) ?

Redécouvrir le langage autour du sexe féminin et redonner la parole aux femmes, voilà une introduction pertinente et nécessaire avant de passer aux préliminaires …

Les séries racontent quelque chose de nos vies, de nos cultures, de nos contextes politiques, économiques, éthiques mais aussi de nos non-dits, de nos tabous, de nos souffrances, de nos violences. L’auteure a choisi de ne travailler que sur un corpus de séries américaines (et c’est déjà énorme!) et elle dévoile ainsi ce puritanisme omniprésent qui peut nous sembler parfois si hypocrite mais qui régit l’univers des TV show de façon implacable. Même si certaines chaînes privées peuvent proposer des choses nouvelles, des phénomènes inattendus et essentiels au positionnement des sexualités féminines. L’auteure cite par exemple la nouvelle série TRANSPARENT (production Amazone) dans laquelle un homme d’un certain âge, retraité, devient enfin la femme qu’il a longtemps souhaité être. Les identités sexuelles  en transition, en construction, sont également traitées dans de nombreux supports télévisuels et les personnages gays, lesbiens, trans, bi ne sont plus considérés comme des étrangetés gênantes mais comme des pluralités visibles. La télé comme vecteur de tolérance autant que comme support d’apprentissage.

Sex and the city
« Sex and the city » – Série culte, répliques cultes ! – @vdezouz

C’est là la force de cette étude. Le corpus des séries analysées compte plus de 51 shows et se compose de titres phares ainsi que de titres beaucoup plus intimistes. L’auteure nous emmène auprès de l’immanquable quatuor de SEX & THE CITY (série pas  aussi féministe qu’elle le déclama en son temps) ou des colocataires cultes d’une génération entière (FRIENDS), en passant par l’élégante MAD MEN ou la thérapeutique TELL ME YOU LOVE ME. Les blockbusters ne sont pas oubliés : GOT, GREY’S ANATOMY, DESPERATE HOUSEWIVES, HOUSE OF CARDS et même les GOLDEN GIRLS.

Un livre qui ne nous fait absolument pas culpabiliser d’avoir autant regardé de séries télé (ben quoi, je fais de la sociologie) et encore mieux, nous permettra d’avoir l’oeil plus critique et plus averti lors de nos visionnages frénétiques. De plus, ce qui semble certain depuis quelques années, c’est que la présence de femmes à des postes de production et de réalisation, des femmes de pouvoir donc dans le monde télévisuel, apporte un changement nécessaire dans ces représentations féminines. Les femmes se révèlent grâce aux femmes. Il y a donc de belles avancées à venir …Ces séries sont populaires, offrent des formats adaptés à la construction de scénarii plus subtiles et réalistes et prennent des risques. Encore faut-il bien les choisir !

Sex and the series Iris Brey
Listing non exhaustif des séries citées dans « Sex and the series » d’Iris BREY – @vdezouz
Publicités